Depuis sa création, le régime d’auto-entrepreneur a subi de nombreux changements.
Ainsi par exemple avec l’entrée en vigueur en janvier 2016 du régime unique du micro-entrepreneur, créé par la loi Pinel du 18 juin 2014. Le statut auto-entrepreneur est renommé en micro-entrepreneur. Nous parlerons donc de micro-entreprise et de micro-entrepreneur.
En 2017, le statut évolue encore (par exemples : diminution des taux de cotisations sociales, augmentation des seuils de CA).

1/ La micro-entreprise : pour moi ?

  • Définir ses objectifs
  • Définir ses moyens
  • Définir les risques

2/ La micro-entreprise : définitions et conditions

  • Définition de la micro-entreprise
  • Qui peut devenir micro-entrepreur ?
    • Le cas particulier de certaines professions soumises à autorisation, déclaration ou à la détention de certains diplômes
    • Le statut de micro-entrepreneur et le chômage
    • Le statut de micro-entrepreneur et celui de salarié

3/ Les avantages du statut de micro-entreprise

  • Un statut simple à mettre en oeuvre : des formalités de création simplifiées
  • Un statut simple à gérer
  • Le régime social : de la sécurité sociale à la retraite
  • Des avantages fiscaux ?

4/ Les inconvénients du statut de micro-entreprise

  • Des impôts à payer et des charges à régler même en l’absence de bénéfice
    • L'interdiction de déduction de ses dépenses professionnelles de son chiffre d’affaires
    • Le calcul des cotisations sociales et impôt sur le revenu
    • L’absence d’exonérations d’impôts sur les bénéfices comme les autres entreprises nouvellement créées
  • La non récupération de la TVA payée sur les dépenses
  • La question de la validation des trimestres de retraite
  • La responsabilité personnelle du micro-entrepeneur en cas de sinistre
  • Le plafonnement du chiffre d’affaires
  • Le stage obligatoire de 30 heures de formation pour certaines catégories de professionnels
  • Les obligations annexes

5/ La fermeture de la micro-entreprise

  • Conditions
  • Effets
  • Suites
    • La transformation de la micro-entreprise en société
    • La création d’une nouvelle entreprise

Pour qui ?

  • Tout public.
  • Personnes en recherche d’emploi.
  • Personnes en reconversion professionnelle.
  • Salariés qui souhaitent avoir un complément de revenus.
  • Retraités qui souhaitent avoir un complément de revenus.
  • Futurs entrepreneurs – entrepreneurs.
  • Etudiants

Prérequis

  • Aucune connaissance particulière.

Les objectifs de la formation

  • Permettre de comprendre, d’appréhender le régime de la micro-entreprise le fonctionnement et les enjeux de la micro-entreprise.
  • Accompagner les personnes, les créateurs d’entreprises, dans l’apprentissage du statut d’auto-entrepreneur et de ses contraintes.
  • Préparer son début d’activité d’auto-entrepreneur. Eviter les écueils, anticiper les démarches, les problèmes. Contribuer au développement économique des personnes.
  • Aider à la conversion : permettre à des travailleurs salariés dont le contrat de travail est rompu d’accéder à des emplois exigeant une qualification différente ou à des travailleurs non-salariés d’accéder à de nouvelles activités professionnelles.

Modalités pédagogiques

  • Des exercices d'introduction qui permettent aux participants de définir leurs propres analyses du sujet (brainstorming, exercice de classement, expériences personnelles).
  • Une activité participative (simulations, études de cas, jeux de rôle, discussions, débats).
  • Une réflexion générale et des discussions à partir d’exercices (exercices en groupe, discussions, questions/réponses).
  • Des analyses des principes de bases, des grands concepts.
  • Un transfert de connaissances théoriques et un partage d’expériences.
  • Des expérimentations, quizz, cas pratiques afin de vérifier l’assimilation des compétences et aptitudes développées pendant la formation.